Philippe Rivrain sur Jamendo


Pour un album qui a tout juste un an, il est vrai que le site de Jamendo a toujours le mérite d’exister, même si beaucoup ont quittés ce site par trouble de leurs convictions pour la libre expression du principe « creatives commons »… car disons le Jamendo ne respecte plus les bases qui ont fait de lui ce que la plus part défendent encore et, bientôt « défendaient », face aux prémissent largement commeciales que tout le monde s’accorde finalement à convenir sur le site. Devons nous renoncer aux choix d’un monde différemment libre, sous prétexte de gagner quelques rares « clopinettes » pour n’enrichir qu’une gloire absolument virtuelle elle aussi?
Amateurs de gloires: ce monde est fait pour vous! et la fin qu’il suppose aussi… donc, vive ReverbNation! voir par ici: http://www.reverbnation.com/label/polygraphie
qui lui, est franchement commercial et immense, avec un lot d’artistes très connus également . Mais restons fiers! la gloire n’est pas une solution, dixit la renommée est aussi une sorte de grande solitude dans laquelle beaucoup ont mis fin à leurs jours… allez savoir pourquoi…. pauvre et malade, çà c’est toujours un plan sûr! au moins on sait à quoi s’attendre, mais attention aux surprises quand même, on peut « tomber riche sans y avoir fait trop attention », il suffit de voir le nombre de crétin/s/nes très friqués pour se rendre compte du désastre…

5 réflexions sur “ Philippe Rivrain sur Jamendo ”

    1. j’espère qu’elle le restera quand même , car la plus part des sites d’accueils libres type creatives commons sont archi morts aujourd’hui dogmazik par exemple ou d’autres soit disant puristes de finalement leur abandon…

      1. non, Jamendo tel qu’on l’a connu n’existe plus. J’ai encore beaucoup de contact avec les artistes qui sont restés sur le site mais je vois bien les résultats : peu d’écoute, pratiquement plus de commentaires et like inexistants. Le Jamendo qu’on a connu est entré dans les moeurs : vente à outrance, quelque soit la qualité ! Il faut faire du chiffre, point c’est tout. Quand on annonce 10 000 écoutes sur une piste et qu’elle date de 2007, c’est de l’abus ! Jamendo a profité des artistes (et continue). Je comprends ceux qui l’ont quitté; je le déplore personnellement (c’est de l’égoisme pur je le sais) mais je suis d’accord avec eux. Jamendo s’est carrément « foutu de leur gueule ». La plupart des artistes sont partis sur d’autres sites (pas meilleurs je l’avoue mais peut être plus honnêtes malgré tout). Mais Jamendo, tel qu’on l’a connu, c’est fini et bien fini. Dommage… s’ils avaient voulu, ils auraient pu être les rois de la musique; mais le fric a compté avant tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s